A Cruise on the Nile (Jan-Feb. 2017) Part 2/3

Croisière sur le Nil (Jan-Fév. 2017) Partie 2/3

Maintenant, ce blog est bilingue et prend la suite de mes deux blogs en français, que vous pouvez continuer à visiter pour les sorties passées: http://huberaime.wordpress.com/ et http://tabbychat.wordpress.com/ . Souvent, un lieu décrit ici a déjà été montré ailleurs dans ce blog, ou le sera plus tard: utilisez donc aussi le moteur de recherche interne et explorez les Archives, à droite de chaque page. Le texte anglais n’est pas forcément une traduction directe depuis le français. Si vous voulez faire des sorties avec nous ou simplement demander des renseignements ou partager des impressions, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à m’écrire ici: huberaime@hotmail.fr , car nous aussi avons besoin d’encouragements et de retours critiques sur notre travail, pour ne pas avoir l’impression de publier dans le vide, et pour faire mieux ensuite. Si vous voulez gratuitement des photos “entières” et non filigranées, adressez-moi une demande motivée. Nous pouvons aussi nous déplacer pour réaliser bénévolement de petits reportages sur demande. Lisez également mon livre bilingue et illustré: MON GRAND VOYAGE, ETHIOPIE 1976-78: 20 Mois à travers 10 Pays, mis gratuitement en ligne ici: http://huberttabutiaux.wordpress.com/2011/04/16/introduction/ . Si vous aimez mon travail, partagez les liens avec vos contacts. Je suis ouvert à toute proposition concernant une publication sur papier. J’aimerais également trouver des personnes pour dialoguer en anglais, oralement ou par écrit.   

Comme j’ai décidé de voyager davantage et plus loin, ce blog pourra décrire dorénavant des pays ou régions autres que la Provence.

This blog is now bilingual. If you have enjoyed this article, you can visit my first two blogs: http://huberaime.wordpress.com/ and http://tabbychat.wordpress.com/ If you don’t read French, have a look anyway at the numerous photos. Often, a place described here has already been shown in this blog, or will be later: so look also at the Archives, on the right of each page, and use the internal search engine, at the top. If you recognize yourself on my photos and wish to receive free watermarkless pictures, or if you want to do an outing or a hike with us, or merely to share impressions or feelings, don’t hesitate to drop me a line. Indeed, I need critical feedback from you about my work, in order not to have the feeling of speaking to the walls, and to do better afterwards. I‘d also like you to read my bilingual illustrated book: MY GREAT TRIP, ETHIOPIA 1976-78: 20 Months across 10 Countries, published here: http://huberttabutiaux.wordpress.com/2011/04/16/introduction/ Please write me there, in English or in French: huberaime@hotmail.fr . If you like my work, share the links with your contacts. I’m open to any idea about a publication on paper. I would also like to find people with whom to communicate in spoken or written English.

Since I’ve decided to travel more, and farther, this blog may from now on describe other countries or regions, besides Provence.

La première partie de ce compte-rendu est ICI.

The first part of this account is HERE.

Au matin du troisième jour de cette belle croisière, nous sommes amarrés à Assouan, terminus des navires. Appelée Syène dans l’Antiquité, la ville est connue pour avoir donné au savant grec Eratosthène l’idée de calculer la longueur de la circonférence terrestre, grâce à la position de la cité presque sur le tropique. En fait, pour appliquer ce raisonnement, nul n’est besoin d’aller en Egypte ni sur le tropique.

Un court trajet en car puis en petit bateau conduit notre groupe de 17 sur l’île où le temple de Philae a été déplacé pour le sauver de la montée des eaux provoquée par la construction des deux barrages d’Assouan.

In the morning of the third day of this fine cruise, we are moored in Aswan, the last stop for ships. Called Syene in ancient times, the town is known for having given Greek scientist Eratosthenes the idea of calculating the length of the Earth’s circumference, thanks to the location of the city, nearly on the tropic. In fact, to put this argument into practice, there’s no need to go to Egypt or to the tropic.

A short journey by bus and then by boat leads our 17-strong group to the island where the temple of Philae has been moved to save it from the rise of the water level caused by the construction of the two Aswan dams.

ea-Egypte Départ pour Philae 31.01.2017a

eb-Egypte Assouan Philae Temple d'Isis 31.01.2017a

Le temple de Philae est principalement consacré à Isis (ci-dessus et ci-dessous). Nous découvrons ensuite le Haut Barrage d’Assouan.

The temple of Philae is mainly dedicated to Isis (above and below). Then we have a view of the Aswan High Dam.

em-Egypte Assouan Philae Temple d'Isis 31.01.2017a

es-Egypte Assouan Excursion en felouque 31.01.2017a

L’après-midi, une très agréable promenade en felouque nous mène à l’île Kitchener, entièrement occupée par un jardin botanique, que nous visitons.

In the afternoon, a very pleasant felucca sail leads us to Kitchener’s Island, entirely occupied by a botanical garden, which we visit.

ew-Egypte Assouan Excursion en felouque 31.01.2017a

ey-Egypte Assouan Excursion en felouque 31.01.2017a

fd-Egypte Assouan Excursion en felouque 31.01.2017a

fe-Egypte Assouan Ile Kitchener 31.01.2017a

Deux vues admirées depuis l’île Kitchener (ci-dessus et ci-dessous).

Two views admired from Kitchener’s Island (above and below).

fg-Egypte Assouan Le Nil vu dep. l'Ile Kitchener 31.01.2017a

gb-Egypte Abou Simbel Temples 01.02.2017a

Le lendemain, lever à 4 heures pour nous rendre en autocar à Abou Simbel, situé à 290 km au sud-ouest d’Assouan. Cette excursion facultative est chère (100€) mais il aurait été dommage de la manquer. Comme pour Philae, les deux temples d’Abou Simbel ont été démontés, et reconstruits sur deux collines artificielles au-dessus des eaux du lac Nasser.

The next morning, we get up at 4 to go by bus to Abu Simbel, situated 290 km south-west from Aswan. This optional excursion is expensive (100€) but it would have been a pity to miss it. Like Philae, the two Abu Simbel temples were dismantled, and reassembled on two artificial hills above the waters of Lake Nasser.

gd-Egypte Abou Simbel Temples 01.02.2017a

Le grand temple d’Abou Simbel, à gauche, et le petit temple, à droite.

The Great Temple of Abu Simbel, on the left, and the Small Temple, on the right.

ge-Egypte Abou Simbel Grand Temple 01.02.2017a

La façade du grand temple. Bien que situé au-delà du tropique, Abou Simbel connaît des matins d’hiver plutôt froids.

The façade of the Great temple. Although located beyond the tropic, Abou Simbel experiences rather cold winter mornings.

gg-Egypte Abou Simbel Grand Temple 01.02.2017a

gm-Egypte Abou Simbel Grand Temple 01.02.2017a

Entrée du grand temple.

Entrance of the Great Temple.

gn-Egypte Abou Simbel Grand Temple 01.02.2017a

Intérieur du grand temple.

Interior of the Great Temple.

gp-Egypte Abou Simbel Grand Temple 01.02.2017a

gr-Egypte Abou Simbel Lac Nasser 01.02.2017a

De nos jours, Abou Simbel domine l’immense lac Nasser.

Nowadays, Abu Simbel dominates the immense Lake Nasser.

gs-Egypte Abou Simbel Petit Temple 01.02.2017a

La façade du petit temple.

The front of the Small Temple.

gw-Egypte Route d'Abou Simbel vers Assouan 01.02.2017a

En fin de matinée, nous reprenons le car pour rentrer à Assouan. La région traversée impressionne par son caractère complètement désertique.

By late morning, we get back to our bus to return to Aswan. The region crossed strikes one with its utterly barren landscape.

gx-Egypte Retour d'Abou Simbel vers Assouan Philae 01.02.2017a

Sur son île, le temple de Philae se trouve désormais au milieu d’un lac entre l’ancien et le nouveau barrage d’Assouan. Revenus au bateau, nous prenons un déjeuner tardif, puis je fais un tour en ville. Le souk est assez intéressant mais en Egypte les vendeurs sont extrêmement collants. J’ai cependant ressenti un coup de coeur pour Assouan. Il doit être agréable pour un Occidental d’y vivre, à condition d’adopter certaines coutumes locales, et de se mettre à la langue arabe, bien entendu.

On its island, the temple of Philae stands henceforth in the middle of a lake between Aswan Low and High Dams. Back to the ship, we have a late lunch, and then I go for a stroll into town. The souq is fairly interesting but in Egypt the street hawkers stick like leeches. However I liked Aswan at first sight. It must be pleasant for a Westerner to live there, providing  you adopt some local customs, and you take up a bit of Arabic language, of course.

A SUIVRE                      TO BE CONTINUED    

Advertisements

About Huberaime

Enseignant, né en 1955, passionné de photo, nature, rando et patrimoine provençal. N'hésitez pas à m'écrire si vous voulez gratuitement des photos non filigranées, faire des sorties avec nous ou simplement échanger des impressions: huberaime@hotmail.fr
This entry was posted in EGYPTE and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to A Cruise on the Nile (Jan-Feb. 2017) Part 2/3

  1. Pingback: A Cruise on the Nile (Jan-Feb. 2017) Part 1/3 | PHOTOS OF OUR PROVENCE and Beyond

  2. Barbier says:

    Bonjour. La sauvetage de ces Temples, menacés d’être enfouis sous les eaux, a dû être un exploit pharaonique. Votre excursion, pour Abou Simbel, vallait vraiment le détour, à en voir vos magnifiques photos. Les façades, richement sculptée,s des deux temples sont d’une beauté incroyable, cela fait rêver ! Merci pour ce beau partage et bon dimanche. Martine.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s