Autumn Colours in Luberon (17 Nov. 2016)

Couleurs d’automne en Luberon (17 Nov. 2016)

Maintenant, ce blog est bilingue et prend la suite de mes deux blogs en français, que vous pouvez continuer à visiter pour les sorties passées: http://huberaime.wordpress.com/ et http://tabbychat.wordpress.com/ . Souvent, un lieu décrit ici a déjà été montré ailleurs dans ce blog, ou le sera plus tard: utilisez donc aussi le moteur de recherche interne et explorez les Archives, à droite de chaque page. Le texte anglais n’est pas forcément une traduction directe depuis le français. Si vous voulez faire des sorties avec nous ou simplement demander des renseignements ou partager des impressions, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à m’écrire ici: huberaime@hotmail.fr , car nous aussi avons besoin d’encouragements et de retours critiques sur notre travail, pour ne pas avoir l’impression de publier dans le vide, et pour faire mieux ensuite. Si vous voulez gratuitement des photos “entières” et non filigranées, adressez-moi une demande motivée. Nous pouvons aussi nous déplacer pour réaliser bénévolement de petits reportages sur demande. Lisez également mon livre bilingue et illustré: MON GRAND VOYAGE, ETHIOPIE 1976-78: 20 Mois à travers 10 Pays, mis gratuitement en ligne ici: http://huberttabutiaux.wordpress.com/2011/04/16/introduction/ . Si vous aimez mon travail, partagez les liens avec vos contacts. Je suis ouvert à toute proposition concernant une publication sur papier. J’aimerais également trouver des personnes pour dialoguer en anglais, oralement ou par écrit.   

Comme j’ai décidé de voyager davantage et plus loin, ce blog pourra décrire dorénavant des pays ou régions autres que la Provence.

This blog is now bilingual. If you have enjoyed this article, you can visit my first two blogs: http://huberaime.wordpress.com/ and http://tabbychat.wordpress.com/ If you don’t read French, have a look anyway at the numerous photos. Often, a place described here has already been shown in this blog, or will be later: so look also at the Archives, on the right of each page, and use the internal search engine, at the top. If you recognize yourself on my photos and wish to receive free watermarkless pictures, or if you want to do an outing or a hike with us, or merely to share impressions or feelings, don’t hesitate to drop me a line. Indeed, I need critical feedback from you about my work, in order not to have the feeling of speaking to the walls, and to do better afterwards. I‘d also like you to read my bilingual illustrated book: MY GREAT TRIP, ETHIOPIA 1976-78: 20 Months across 10 Countries, published here: http://huberttabutiaux.wordpress.com/2011/04/16/introduction/ Please write me there, in English or in French: huberaime@hotmail.fr . If you like my work, share the links with your contacts. I’m open to any idea about a publication on paper. I would also like to find people with whom to communicate in spoken or written English.

Since I’ve decided to travel more, and farther, this blog may from now on describe other countries or regions, besides Provence.

Après de beaux voyages loin de la Provence tout au long de 2016, et avant les déplacements prévus pour l’an prochain, nous faisons aujourd’hui une petite promenade en voiture pour profiter des feux de l’arrière-saison dans le Luberon. Dans notre région, les couleurs d’automne brillent de tout leur éclat vers la mi-novembre, mais ne sont généralement plus qu’un souvenir à la fin de ce mois.

After several nice trips a long way from Provence all along 2016, and before new travelling planned next year, we’re going to-day for a short car ride to make the most of ‘Indian summer’ lights in Luberon. In our region, autumn colours are at their best around mid-November, but become usually just a memory at the end of this month.

aa-Sénanque(Gordes-84) Vue dep. RD177-17.11.2016a

Nous connaissons bien tout ce secteur mais je ne peux bien entendu me lasser de le parcourir et de partager avec vous quelques nouveaux clichés. Ci-dessus, l’abbaye de Sénanque reste plongée dans l’ombre une bonne partie de la journée en cette saison.

We do know this area well but of course I can’t get fed up with scouring it and sharing a few new snapshots with you. Above, Sénanque abbey remains plunged in the shade for a great part of the day in this season.

ae-St.Pantaléon(84) Eglise 17.11.2016a

L’église du village de Saint-Pantaléon est entourée de tombes creusées dans le roc. Les sépultures de bébés sont ici nombreuses car ce saint avait la réputation de pouvoir redonner vie quelques secondes aux enfants morts-nés, le temps de pouvoir leur administrer le baptême, indispensable pour effacer le péché originel.

In Saint-Pantaléon, the village church is built amidst rock-hewn graves. Babies’ tombs are numerous here for this saint was deemed able to bring stillborn infants back to life for a few seconds, the necessary time to administer baptism to them, essential to erase the original sin.

af-Ménerbes(84) Vue dep. vieux cimetière 17.11.2016a

Nous gagnons Ménerbes. Bonne nouvelle, le vieux cimetière à l’extrémité ouest de l’éperon est réouvert au public, procurant une très belle vue.

We reach Ménerbes. Good news, the old graveyard at the spur’s western end has reopened to the public, providing a beautiful view.

ai-Ménerbes(84) Lion devant le château 17.11.2016aaj-Ménerbes(84) Lion devant le château 17.11.2016a

Ces deux lions de pierre semblent garder le petit château de Ménerbes (cliquer sur les images pour les agrandir).

These two stone lions seem to be keeping watch on Ménerbes’s small castle (click the pictures to enlarge them).

al-Ménerbes(84) Abbaye St.Hilaire 17.11.2016a

L’abbaye Saint-Hilaire est un petit bijou un peu caché dans les bois et les oliviers. Sa visite est libre, moyennant une obole à laisser dans un tronc (ci-dessus et ci-dessous).

Saint Hilaire abbey is a little jewel hidden a bit in the woods and the olive trees. Its visit is free, provided you leave an offering in a box (above and below).

ao-Ménerbes(84) Abbaye St.Hilaire 17.11.2016aar-Ménerbes(84) Abbaye St.Hilaire 17.11.2016a

at-Lacoste(84) Château 17.11.2016a

Après le pique-nique, nous visitons les extérieurs du château de Lacoste.

After the picnic, we visit the outside of Lacoste’s castle.

av-Lacoste(84) Château 17.11.2016a

ax-Lacoste(84) Sculpture au Château 17.11.2016a

Sculptures devant le château du marquis de Sade (ci-dessus et ci-dessous). Ces deux bras semblent vouloir enlacer le Ventoux.

Sculptures in front of marquis de Sade’s castle (above and below). These two arms seem to try to embrace Mount Ventoux.

ay-Lacoste(84) Sculpture au Château 17.11.2016aaz-Lacoste(84) Sculpture au Château 17.11.2016a

bf-Lacoste(84) Vue dep. RD109-17.11.2016a

Nous quittons Lacoste (ci-dessus) et nous rapprochons de Bonnieux (ci-dessous).

We leave Lacoste (above) and get close to Bonnieux (below).

bg-Bonnieux(84) Vue 17.11.2016a

bi-Bonnieux(84) Pont Julien 17.11.2016a

Le pont Julien, ouvrage romain sur le Calavon, date de plus de 2000 ans.

Roman Julien Bridge, on the Calavon, is over 2,000 years old.

bk-Murs(84) Rte.Venasque 17.11.2016a

Nous rentrons par la route du col de Murs, qui franchit les Monts de Vaucluse.

We drive back through the Murs pass road, which crosses the Mounts of Vaucluse.

bn-Murs(84) Ferme Rte.Venasque 17.11.2016a

Magnifique ferme isolée près de Murs, sur la route de Venasque.

A beautiful lonely farm near Murs, on the road to Venasque.          Huberaime

Posted in VAUCLUSE, PROVENCE | Tagged , , , , , , , , , , , , | 2 Comments

A jaunt to Brittany (October 2016) Part 2/2

Escapade en Bretagne (octobre 2016) Partie 2/2

Maintenant, ce blog est bilingue et prend la suite de mes deux blogs en français, que vous pouvez continuer à visiter pour les sorties passées: http://huberaime.wordpress.com/ et http://tabbychat.wordpress.com/ . Souvent, un lieu décrit ici a déjà été montré ailleurs dans ce blog, ou le sera plus tard: utilisez donc aussi le moteur de recherche interne et explorez les Archives, à droite de chaque page. Le texte anglais n’est pas forcément une traduction directe depuis le français. Si vous voulez faire des sorties avec nous ou simplement demander des renseignements ou partager des impressions, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à m’écrire ici: huberaime@hotmail.fr , car nous aussi avons besoin d’encouragements et de retours critiques sur notre travail, pour ne pas avoir l’impression de publier dans le vide, et pour faire mieux ensuite. Si vous voulez gratuitement des photos “entières” et non filigranées, adressez-moi une demande motivée. Nous pouvons aussi nous déplacer pour réaliser bénévolement de petits reportages sur demande. Lisez également mon livre bilingue et illustré: MON GRAND VOYAGE, ETHIOPIE 1976-78: 20 Mois à travers 10 Pays, mis gratuitement en ligne ici: http://huberttabutiaux.wordpress.com/2011/04/16/introduction/ . Si vous aimez mon travail, partagez les liens avec vos contacts. Je suis ouvert à toute proposition concernant une publication sur papier. J’aimerais également trouver des personnes pour dialoguer en anglais, oralement ou par écrit.   

Comme j’ai décidé de voyager davantage et plus loin, ce blog pourra décrire dorénavant des pays ou régions autres que la Provence.

This blog is now bilingual. If you have enjoyed this article, you can visit my first two blogs: http://huberaime.wordpress.com/ and http://tabbychat.wordpress.com/ If you don’t read French, have a look anyway at the numerous photos. Often, a place described here has already been shown in this blog, or will be later: so look also at the Archives, on the right of each page, and use the internal search engine, at the top. If you recognize yourself on my photos and wish to receive free watermarkless pictures, or if you want to do an outing or a hike with us, or merely to share impressions or feelings, don’t hesitate to drop me a line. Indeed, I need critical feedback from you about my work, in order not to have the feeling of speaking to the walls, and to do better afterwards. I‘d also like you to read my bilingual illustrated book: MY GREAT TRIP, ETHIOPIA 1976-78: 20 Months across 10 Countries, published here: http://huberttabutiaux.wordpress.com/2011/04/16/introduction/ Please write me there, in English or in French: huberaime@hotmail.fr . If you like my work, share the links with your contacts. I’m open to any idea about a publication on paper. I would also like to find people with whom to communicate in spoken or written English.

Since I’ve decided to travel more, and farther, this blog may from now on describe other countries or regions, besides Provence.

La première partie de ce compte-rendu est ICI.

The first part of this account is HERE. 

  Comme hier, cette seconde journée entière en Bretagne s’annonce radieuse. Jean-Yves me conduit et me dépose de bonne heure à Dinan, petite cité située sur la Rance à une trentaine de kilomètres au sud de Saint-Malo.

Like yesterday, this second whole day in Brittany looks like being gorgeous. Jean-Yves drives me and drops me early in the morning in Dinan, a small city located on the river Rance about thirty kilometres south of Saint-Malo.

da-Bretagne Dinan(22) Vue 06.10.2016a

  Depuis le viaduc de Dinan, la vue matinale est fort belle.

From the Dinan viaduct, the morning view is beautiful.

dd-Bretagne Dinan(22) Château 06.10.2016a

  Images de Dinan (ci-dessus et ci-dessous). Lors de la Seconde Guerre mondiale, la ville a été relativement peu touchée par les bombardements et préserve son magnifique patrimoine en toute authenticité.

Pictures of Dinan (above and below). During the Second World War, the town was comparatively little damaged by bombing and maintains its outstanding truly authentic heritage.  

de-Bretagne Dinan(22) 06.10.2016a 

di-Bretagne Dinan(22) Rue du Jerzual 06.10.2016a

  Ci-dessus, la rue du Jerzual, et ci-dessous, le petit port sur la Rance.

Above, Jerzual Street, and below, the small harbour on the Rance.

dm-Bretagne Dinan(22) La Rance 06.10.2016a 

Après cette jolie promenade à pied, Jean-Yves vient me retrouver et nous rentrons déjeuner chez lui. Sur le chemin, arrêt photo au manoir de la Grand’ Cour à Taden (ci-dessous).

After this pleasant walk, Jean-Yves meets me again and we drive back to his home to have lunch. On the way, we stop for a photo at Grand’ Cour Manor in Taden (below).

dn-Bretagne Taden(22) Manoir de la Grand' Cour 06.10.2016a 

do-Bretagne Chez JYC à Plouër-sur-Rance(22) 06.10.2016a

Jean-Yves m’offre de délicieuses huîtres de Cancale.

Jean-Yves treats me to delicious Cancale oysters.

dr-Bretagne Cap Fréhel(22) Château de Fort-la-Latte vu du phare 06.10.2016a

  L’après-midi, nous nous rendons au cap Fréhel en voiture. Le château de Fort-la-Latte ne se visite pas aujourd’hui mais on l’aperçoit depuis le sommet du phare (ci-dessus).  

In the afternoon, we drive to Cape Fréhel. The castle of Fort-la-Latte is not open to the visit to-day but can be seen from the top of the lighthouse (above).

dt-Bretagne Cap Fréhel(22) 06.10.2016a

  Falaises du cap Fréhel (ci-dessus).

Cape Fréhel cliffs (above).

dy-Bretagne Erquy(22) Ilot St.Michel 06.10.2016a

  Nous roulons vers l’ouest jusqu’à Erquy. Ci-dessus, l’îlot Saint-Michel.

We drive to the west as far as Erquy. Above, Saint Michael’s islet.

dz-Bretagne Château fort du Guildo(22) 06.10.2016a

  Sur le chemin du retour, voici le château fort du Guildo.

On our way back, here is Guildo castle.

ed-Bretagne JYC à Plouër-sur-Rance(22) 06.10.2016a

Jean-Yves sur ses terres à Plouër-sur-Rance.

Jean-Yves on his lands in Plouër-sur-Rance.

fb-Bretagne Saint-Malo(35) 07.10.2016a

Le lendemain matin, après un tour dans Saint-Malo en voiture, Jean-Yves me dépose dans la cité corsaire, dont je continue la visite à pied.  

The following morning, after a short ride to and in Saint-Malo, Jean-Yves sets me down in the corsairs’ city, the visit of which I’ll continue on foot.

fd-Bretagne Saint-Malo(35) 07.10.2016a

fg-Bretagne Saint-Malo(35) Cathédrale St.Vincent 07.10.2016a

Grande rose de la cathédrale St. Vincent.

Saint Vincent’s cathedral’s great rose window.

fi-Bretagne Saint-Malo(35) Port 07.10.2016a

Vue générale de Saint-Malo.

A general view of Saint-Malo.

fl-Bretagne Saint-Malo(35) Port 07.10.2016a

En début d’après-midi, il me reste à rejoindre la gare, d’où je rentre chez moi dans le Vaucluse par le même itinéraire qu’à l’aller. Merci infiniment Jean-Yves pour ton amitié et pour ce merveilleux petit séjour.

In the early afternoon, I just have to walk to the railway station, from which I return home in Vaucluse by the same route as the outward journey. Lots of thanks to you, Jean-Yves, for your friendship and for this wonderful small stay.              Huberaime

Posted in BRETAGNE | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment

A jaunt to Brittany (October 2016) Part 1/2

Escapade en Bretagne (octobre 2016) Partie 1/2

Maintenant, ce blog est bilingue et prend la suite de mes deux blogs en français, que vous pouvez continuer à visiter pour les sorties passées: http://huberaime.wordpress.com/ et http://tabbychat.wordpress.com/ . Souvent, un lieu décrit ici a déjà été montré ailleurs dans ce blog, ou le sera plus tard: utilisez donc aussi le moteur de recherche interne et explorez les Archives, à droite de chaque page. Le texte anglais n’est pas forcément une traduction directe depuis le français. Si vous voulez faire des sorties avec nous ou simplement demander des renseignements ou partager des impressions, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à m’écrire ici: huberaime@hotmail.fr , car nous aussi avons besoin d’encouragements et de retours critiques sur notre travail, pour ne pas avoir l’impression de publier dans le vide, et pour faire mieux ensuite. Si vous voulez gratuitement des photos “entières” et non filigranées, adressez-moi une demande motivée. Nous pouvons aussi nous déplacer pour réaliser bénévolement de petits reportages sur demande. Lisez également mon livre bilingue et illustré: MON GRAND VOYAGE, ETHIOPIE 1976-78: 20 Mois à travers 10 Pays, mis gratuitement en ligne ici: http://huberttabutiaux.wordpress.com/2011/04/16/introduction/ . Si vous aimez mon travail, partagez les liens avec vos contacts. Je suis ouvert à toute proposition concernant une publication sur papier. J’aimerais également trouver des personnes pour dialoguer en anglais, oralement ou par écrit.   

Comme j’ai décidé de voyager davantage et plus loin, ce blog pourra décrire dorénavant des pays ou régions autres que la Provence.

This blog is now bilingual. If you have enjoyed this article, you can visit my first two blogs: http://huberaime.wordpress.com/ and http://tabbychat.wordpress.com/ If you don’t read French, have a look anyway at the numerous photos. Often, a place described here has already been shown in this blog, or will be later: so look also at the Archives, on the right of each page, and use the internal search engine, at the top. If you recognize yourself on my photos and wish to receive free watermarkless pictures, or if you want to do an outing or a hike with us, or merely to share impressions or feelings, don’t hesitate to drop me a line. Indeed, I need critical feedback from you about my work, in order not to have the feeling of speaking to the walls, and to do better afterwards. I‘d also like you to read my bilingual illustrated book: MY GREAT TRIP, ETHIOPIA 1976-78: 20 Months across 10 Countries, published here: http://huberttabutiaux.wordpress.com/2011/04/16/introduction/ Please write me there, in English or in French: huberaime@hotmail.fr . If you like my work, share the links with your contacts. I’m open to any idea about a publication on paper. I would also like to find people with whom to communicate in spoken or written English.

Since I’ve decided to travel more, and farther, this blog may from now on describe other countries or regions, besides Provence.

Mon dixième et dernier voyage de 2016 sera le plus agréable de l’année: je vais rendre visite à mon camarade Jean-Yves C. grâce à qui j’ai pu découvrir le Yémen en 1978. Depuis Avignon, un TGV direct me mène à Rennes, que je vais pouvoir parcourir à pied pendant près de deux heures, avant de prendre un autre train pour Saint-Malo.

My tenth and last 2016 trip will be the most pleasant of the year: I’m paying a visit to my mate Jean-Yves C. through whom I had the opportunity to go to Yemen in 1978. From Avignon, a high speed train with no change leads me to Rennes, which I’ll be scouring on foot for nearly two hours, before taking another train to Saint-Malo.

aa-Bretagne Rennes(35) Parlement de Bretagne 04.10.2016a

  En ce début d’octobre, il fait beau et doux sur le chef-lieu de l’Ille-et-Vilaine. Ci-dessus, le palais du Parlement de Bretagne. 

On this early-October day, the weather is sunny and mild in Ille-et-Vilaine ‘county’ town. Above, Brittany’s Parliament Palace.

ab-Bretagne Rennes(35) Rue du Champ-Jacquet 04.10.2016

Images du vieux Rennes. 

Pictures of old Rennes.

ae-Bretagne Rennes(35) 04.10.2016a 

ag-Bretagne Dinard(35) Villa Les Roches Brunes 04.10.2016a

  Jean-Yves vient me chercher à la descente du train à Saint-Malo, puis nous nous promenons en voiture en longeant un peu la côte vers l’ouest. Ci-dessus, la villa Les Roches Brunes à Dinard.

Jean-Yves meets me at the station in Saint-Malo; then he takes me for a car ride along the coast to the west. Above, the large dwelling called Les Roches Brunes, in Dinard.

ai-Bretagne Près de Dinard(35) 04.10.2016a 

al-Bretagne Pleslin-Trigavou(22) Alignement Menhirs 04.10.2016a

  Alignement de menhirs à Pleslin-Trigavou, tout près de chez Jean-Yves.

Menhirs alignments in Pleslin-Trigavou, very close to Jean-Yves’s home.

ba-Bretagne Carnoët(22) Chapelle St.Gildas 05.10.2016a

  Le lendemain matin, nous nous rendons en voiture à la Vallée des Saints à Carnoët, dans les Côtes-d’Armor. Ce site occupe en fait une colline qui domine la chapelle St. Gildas (ci-dessus et ci-dessous).

The next morning, we drive to the Vallée des Saints, in Carnoët, in the département of Côtes-d’Armor. This site occupies in fact a hill which overlooks St. Gildas’s chapel (above and below).

bf-Bretagne Carnoët(22) Chapelle St.Gildas 05.10.2016a 

bg-Bretagne Carnoët(22) Chapelle St.Gildas 05.10.2016a

  Calvaire typique devant la chapelle St. Gildas.

A typical calvary in front of St. Gildas’s chapel.

bl-Bretagne Carnoët(22) Vallée des Saints St.Gonery 05.10.2016a

  Surnommée “l’île de Pâques bretonne”, la Vallée des Saints rassemble actuellement environ 80 statues de saints bretons, hautes de trois à quatre mètres et plus. Les styles de sculpture varient mais toutes les oeuvres sont en granit de Bretagne. Ci-dessus, saint Gonery, au regard profond, doux et énigmatique semble accueillir le visiteur et protéger la cohorte de ses frères et soeurs.

Nicknamed ‘Brittany’s Easter Island’, the Vallée des Saints currently shows about 80 statues of Breton saints, three to four metres high, and over. The styles of sculpture vary but all the works are made of Breton granite. Above, saint Gonery, with his deep gentle enigmatic gaze seems to greet the visitor and protect the troop of his brethren. 

bp-Bretagne Carnoët(22) Vallée des Saints 05.10.2016a 

ce-Bretagne Carnoët(22) Vallée des Saints 05.10.2016a

  Jean-Yves paraît bien petit devant les colosses de pierre.

Jean-Yves looks dwarfed beside the stone giants. 

cg-Bretagne Plougonver(22) Eglise St.Pierre 05.10.2016a

  L’église St. Pierre de Plougonver.

St. Peter’s church in Plougonver.

ck-Bretagne Belle-Isle-en-Terre(22) Château de Coat-an-Noz 05.10.2016a

  Belle-Isle-en-Terre: ci-dessus, le château de Coat-an-Noz, et ci-dessous, la chapelle de Locmaria.

Belle-Isle-en-Terre: above, Coat-an-Noz mansion, and below, Locmaria chapel.

cr-Bretagne Belle-Isle-en-Terre(22) Chapelle de Locmaria 05.10.2016a

cl-Bretagne Loc-Envel(22) Eglise 05.10.2016a

  L’église de Loc-Envel (ci-dessus et ci-dessous).

Loc-Envel church (above and below).

cn-Bretagne Loc-Envel(22) Eglise 05.10.2016a 

cs-Bretagne Léhon(22) Pont sur la Rance 05.10.2016a

Pour clore cette magnifique journée, avant de rentrer chez Jean-Yves à Plouër, nous visitons Léhon, vieux bourg plein de charme situé juste au sud de Dinan. Ci-dessus, le pittoresque petit pont sur la Rance à Léhon a subi bien des outrages avant sa reconstruction en 1946.

At the end of this beautiful day, before returning to Jean-Yves’s place in Plouër, we visit Léhon, a charming old village located just south of Dinan. Above, the picturesque small bridge on the Rance in Léhon suffered great hardship before its rebuilding in 1946. 

SUITE ICI                    CONTINUATION HERE

Posted in BRETAGNE | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments

The American West (September 2016) Part 3/3

L’Ouest américain (septembre 2016) Partie 3/3

Maintenant, ce blog est bilingue et prend la suite de mes deux blogs en français, que vous pouvez continuer à visiter pour les sorties passées: http://huberaime.wordpress.com/ et http://tabbychat.wordpress.com/ . Souvent, un lieu décrit ici a déjà été montré ailleurs dans ce blog, ou le sera plus tard: utilisez donc aussi le moteur de recherche interne et explorez les Archives, à droite de chaque page. Le texte anglais n’est pas forcément une traduction directe depuis le français. Si vous voulez faire des sorties avec nous ou simplement demander des renseignements ou partager des impressions, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à m’écrire ici: huberaime@hotmail.fr , car nous aussi avons besoin d’encouragements et de retours critiques sur notre travail, pour ne pas avoir l’impression de publier dans le vide, et pour faire mieux ensuite. Si vous voulez gratuitement des photos “entières” et non filigranées, adressez-moi une demande motivée. Nous pouvons aussi nous déplacer pour réaliser bénévolement de petits reportages sur demande. Lisez également mon livre bilingue et illustré: MON GRAND VOYAGE, ETHIOPIE 1976-78: 20 Mois à travers 10 Pays, mis gratuitement en ligne ici: http://huberttabutiaux.wordpress.com/2011/04/16/introduction/ . Si vous aimez mon travail, partagez les liens avec vos contacts. Je suis ouvert à toute proposition concernant une publication sur papier. J’aimerais également trouver des personnes pour dialoguer en anglais, oralement ou par écrit.   

Comme j’ai décidé de voyager davantage et plus loin, ce blog pourra décrire dorénavant des pays ou régions autres que la Provence.

This blog is now bilingual. If you have enjoyed this article, you can visit my first two blogs: http://huberaime.wordpress.com/ and http://tabbychat.wordpress.com/ If you don’t read French, have a look anyway at the numerous photos. Often, a place described here has already been shown in this blog, or will be later: so look also at the Archives, on the right of each page, and use the internal search engine, at the top. If you recognize yourself on my photos and wish to receive free watermarkless pictures, or if you want to do an outing or a hike with us, or merely to share impressions or feelings, don’t hesitate to drop me a line. Indeed, I need critical feedback from you about my work, in order not to have the feeling of speaking to the walls, and to do better afterwards. I‘d also like you to read my bilingual illustrated book: MY GREAT TRIP, ETHIOPIA 1976-78: 20 Months across 10 Countries, published here: http://huberttabutiaux.wordpress.com/2011/04/16/introduction/ Please write me there, in English or in French: huberaime@hotmail.fr . If you like my work, share the links with your contacts. I’m open to any idea about a publication on paper. I would also like to find people with whom to communicate in spoken or written English.

Since I’ve decided to travel more, and farther, this blog may from now on describe other countries or regions, besides Provence.

La première partie de ce compte-rendu est ICI.

The first part of this account is HERE.

La magnifique galère continue. Notre guide Michael nous fait lever à 5h 15 mais nous devons attendre dans le hall de l’hôtel jusqu’à 9h 15 avant de voir notre excellent chauffeur mexicain Alejandro arriver avec notre autocar réparé et nous emmener vers San Francisco, que nous n’atteignons qu’en fin de matinée. Par bonheur il fait très beau, comme pendant tout le circuit d’ailleurs. Il y a bien eu parfois des passages nuageux, mais par une chance étonnante jamais lors des visites ou des occasions de photographier.

The magnificent ‘ordeal’ is going on. Our guide Michael makes us get up at 5. 15 am but we have to wait in the hotel hall till 9. 15 before seeing our excellent Mexican driver Alejandro arrive in our repaired coach and take us to San Francisco, which we won’t reach until late morning. Luckily the weather is very fine, as always during the whole tour. Sometimes there were cloudy spells, but by amazing good fortune never during visits or opportunities to photograph.

fw-USA Californie San Francisco Vue dep. Cable Car 14.09.2016a

Nous ne resterons que onze heures à San Francisco, mais ce qui ne sera qu’un survol de la cité me laissera l’inoubliable souvenir d’un merveilleux tourbillon. Après avoir fait un arrêt sur la place de l’Hôtel de Ville, où je remarque hélas de nombreux clochards et marginaux, certains en triste état, nous faisons un parcours en cable car, l’original moyen de transport spécifique à San Francisco (ci-dessus et ci-dessous).

We will stay only eleven hours in San Francisco, but what will be just a skimming over the city will leave me the unforgettable memory of a wonderful whirl. After a stop at the city hall square, where I sadly notice many tramps and dropouts, some of them in a sorry state, we take a cable car ride, the original means of transport specific of San Francisco (above and below).

fx-USA Californie San Francisco Cable Car 14.09.2016a 

fy-USA Californie San Francisco Down Town 14.09.2016a

  Le centre des villes américaines – appelé downtown – est souvent un quartier d’affaires dominé par des gratte-ciel.

The centre of American cities – called ‘downtown’ – is often a business district dominated by skyscrapers.

ge-USA Californie San Francisco China Town 14.09.2016a

  Nous déjeunons dans le quartier chinois, mais là encore, impossible d’échapper à une assez longue file d’attente. Compte tenu du peu de temps dont nous disposons, un simple sandwich acheté dans la rue aurait bien mieux fait mon affaire. 

We have lunch in Chinatown, but here again, impossible to avoid a rather long queue. Considering the short time we are granted in the city, a mere sandwich bought in the street would have suited me much better.

gg-USA Californie San Francisco Pier 39 - 14.09.2016a

  Nous allons ensuite faire une promenade d’une petite heure en bateau dans la baie. Au lieu de prendre la queue à l’embarcadère tout de suite comme tout le monde, je m’octroie dix minutes pour visiter les quais au pas de charge. 

We then go for a small hour’s sail in the bay. Instead of taking the queue at the landing stage at once like everybody, I treat myself to a ten-minute visit of the wharves at a run.

gl-USA Californie San Francisco Baie en bateau Golden Gate 14.09.2016a

  Je me fraie un passage jusqu’à l’avant du bateau et m’accroche au bastingage, pour pouvoir profiter du paysage. Nous passons sous le pont du Golden Gate avant de rebrousser chemin.

I elbow my way as far as the bow and cling to the ship’s rail, to make the most of the views. We sail below the Golden Gate bridge before turning back.

gn-USA Californie San Francisco Baie en bateau Golden Gate 14.09.2016a 

gv-USA Californie San Francisco Baie en bateau Alcatraz 14.09.2016a

  Au premier plan, l’île d’Alcatraz (ci-dessus).

In the foreground, Alcatraz Island (above).

ha-USA Californie San Francisco Baie en bateau 14.09.2016a

Nous revenons nous amarrer au quai (ci-dessus).

We sail back to the wharf and moor (above).

hf-USA Californie San Francisco Panor.14.09.2016a

  Nous franchissons maintenant le pont du Golden Gate en autocar, pour profiter de la vue de l’autre côté.

Now we cross the Golden Gate bridge with the coach, to enjoy the view from the other side.

hh-USA Californie San Francisco Vue 14.09.2016a 

hl-USA Californie San Francisco Quartier hippie 14.09.2016a

  Le quartier hippie de San Francisco a conservé des demeures de l’époque victorienne, ainsi que des maisons aux couleurs ou aux décorations plutôt excentriques.

San Francisco’s hippie district keeps Victorian-era dwellings, as well as eccentrically-coloured and decorated houses.

hn-USA Californie San Francisco Maisons victoriennes 14.09.2016a 

hp-USA Californie San Francisco Lombard Street 14.09.2016a

  La rue Lombard possède une section si pentue que dans la largeur de cette portion ont été aménagés huit virages en épingles à cheveux bordés d’hortensias.

Lombard Street owns a section so steep that in this segment’s width have been designed eight hairpin turns lined with hydrangeas.

hv-USA Californie San Francisco by night 14.09.2016a

  Le soir après le dîner, une promenade en limousine, avec deux arrêts panoramiques salués au champagne, termine dignement cette très mémorable journée. C’est déjà le moment de quitter la cité pour rejoindre notre hôtel à San Mateo.

At night after dinner, a drive in a limousine, with two panoramic stops greeted with champagne, fittingly completes this very memorable day. It’s already time to leave the city and go on to our hotel in San Mateo.

ia-USA Californie Monterey Plage 15.09.2016a

  Le jour suivant, nous longeons la côte du Pacifique vers le sud. Ci-dessus, un crustacé sur une petite plage de Monterey.

The next day, we pass along the Pacific coast to the south. Above, a kind of shrimp on a small beach in Monterey.

if-USA Californie 17-Mile Drive Cyprès Solitaire 15.09.2016a

  Le célèbre “cyprès solitaire” sur la route appelée 17-Mile Drive.

The famous ‘Lone Cypress’ on the 17-Mile Drive.

ii-USA Californie Carmel-by-the-Sea Mission San Carlos Borromeo 15.09.2016a

  Nous faisons un bref arrêt près de la Mission San Carlos Borromeo à Carmel (ci-dessus) mais je n’ai pas le temps de rentrer dans l’église. Le soir, le “dîner mexicain” à Lompoc ne correspond pas à mes rêves sur catalogue: bien qu’arrivés tardivement au restaurant (à 21h 15), nous n’échappons pas à la queue à l’extérieur et à la cohue à l’intérieur.

We make a short stop near San Carlos Borromeo Mission in Carmel-by-the-Sea (above) but I’ve no time to see the inside of the church. At night, the ‘Mexican dinner’ in Lompoc doesn’t tally with my dreams from the catalogue: in spite of our late arrival at the restaurant (9. 15 pm), we have to face the inevitable queue outside and the throng inside.

il-USA Californie Los Angeles Studios Universal 16.09.2016a

Le lendemain matin, nous prenons la route de Los Angeles et après une halte à Santa Barbara, nous déposons aux studios Universal les membres de notre groupe qui veulent visiter ce parc. J’aime mieux renoncer à cette excursion facultative car elle est chère (115$) et je crains les risques de queues à l’intérieur devant chaque attraction. Toutefois les personnes du groupe qui y sont allées sont dans l’ensemble revenues satisfaites de leur journée.  

The following morning, we carry on towards Los Angeles and after a stop in Santa Barbara, we drop at Universal Studios the members of our group who want to visit this park. I prefer not to do this optional excursion for it’s expensive (115$) and I fear the possible queues inside, in front of each entertainment. However the people of the group who did it were on the whole pleased with their day.

im-USA Californie Los Angeles Ace Museum 16.09.2016a

  Je préfère donc rester avec notre guide et notre autocar, qui repasse dans la cité tentaculaire. Ci-dessus, cette tête de Lénine devant l’Ace Museum de Los Angeles est plutôt inattendue au pays de l’Oncle Sam.

So I choose to stay with our guide and our coach, which goes again across the sprawling city. Above, this head of Lenin in front of Los Angeles Ace Museum is rather unexpected in Uncle Sam’s country.

ip-USA Californie Santa Monica 16.09.2016a

  Nous déjeunons dans un restaurant sur le Walk of Fame et là, c’est incroyable, pas de queue et un excellent buffet dans une salle aux tables bien espacées. Quel contraste!  Nous sommes ensuite conduits à Santa Monica où je vais profiter de six heures de quartier libre pour flâner et visiter la ville. Les larges rues des cités américaines, se coupant à angle droit, sont parfaites pour les voitures mais des secteurs commerçants, animés et chaleureux, sont bien aménagés aussi pour les piétons. Mentionnons en passant que les restrooms (WC publics) sont nombreux, grands, très bien tenus et gratuits aux Etats-Unis, ce qui est fort pratique pour le voyageur. Santa Monica est reliée à sa grande jetée en bois par un pont qui enjambe l’avenue du front de mer. Tout l’après-midi, je me promène au soleil dans les rues et sur la jetée et, sur la longue et large magnifique plage de sable blanc et fin, je me trempe les pieds dans le Pacifique. La jetée possède un petit parc d’attractions, le Pacific Park, et compte plusieurs restaurants et bars. J’écris trois cartes postales devant une bière, puis je les poste en ville.

We have lunch in a restaurant on the Walk of Fame, and here, it’s incredible, there’s no queue and we enjoy an excellent buffet with enough space in the vast dining room. What a contrast! We are then driven to Santa Monica where I’ll make the most of six hours of free time to stroll and visit the town. The broad streets of American cities, crossing at right angles, are car-friendly but shopping districts, lively and hearty, are also well designated for pedestrians. By the way let’s mention that restrooms (public toilets) are numerous, large, well kept and free in the United States, which is very convenient for travellers. Santa Monica is linked to its large wood pier through a bridge which spans the sea-front avenue. All the afternoon, I walk in the sun in the streets and on the pier and, on the beautiful long wide beach with its fine white sand, I dip my feet in the Pacific. The pier owns a small entertainment park, the Pacific Park, and has several restaurants and bars. I write three postcards while having a beer and I mail them in town.

ir-USA Californie Santa Monica 16.09.2016a 

ix-USA Californie Santa Monica 16.09.2016a

Le rideau tombe sur ces dix jours bien remplis. Les conditions météo, irréprochables jusqu’au bout, auront bien compensé les désagréments du voyage. Quelques minutes après la disparition de l’astre du jour, la pleine lune se lève de l’autre côté.

The curtain falls on these eventful ten days. The weather conditions, faultless till the end, will have well made up for the annoyances of the trip. A few minutes after the sinking of the sun, the full moon rises at the other side.

ja-USA Californie Santa Monica 16.09.2016a

iz-USA Californie Santa Monica 16.09.2016a

iu-USA Californie Santa Monica 16.09.2016a

iv-USA Californie Santa Monica 16.09.2016a

A 20h, je retrouve le groupe au complet devant le restaurant où nous allons dîner, le Bubba Gump, situé à l’entrée de la jetée. Comme ailleurs, le repas est très convenable mais gâché par la queue à l’extérieur suivie de l’ambiance bien trop serrée à l’intérieur. Nous arriverons comme toujours très tard à l’hôtel. Le lendemain matin, nous rejoignons l’aéroport de Los Angeles, puis je retrouve Paris-Charles-de-Gaulle le jour suivant de bonne heure, après un vol direct et sans problème avec Air Tahiti Nui. Après la cohue et la longue attente pour la vérification des passeports à Roissy, je récupère ma valise. Ouf, enfin libre! Je n’ai plus qu’à attendre tranquillement mon train direct qui me ramènera à Avignon, muni de riches souvenirs variés et d’une magnifique série de photos.

At 8. pm, I meet the whole group again in front of the restaurant where we will have dinner, the Bubba Gump, situated at the entrance of the pier. Like anywhere before, the meal is pretty good but spoilt by the queue outside followed by the atmosphere much too cramped inside. As usual, we will arrive very late at the hotel. The next morning, we go to Los Angeles airport and then I see Paris-Charles-de-Gaulle again early on the following day, after an eventless Air Tahiti Nui stopless flight. After the throng and the long wait at the passport control in Roissy, I get my suitcase back. Phew, at least I’m free! I just have to wait at peace my train which will take me back straight to Avignon, with a wealth of various memories and a beautiful series of photos.          Huberaime

Posted in Etats-Unis | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments

The American West (September 2016) Part 2/3

L’Ouest américain (septembre 2016) Partie 2/3

Maintenant, ce blog est bilingue et prend la suite de mes deux blogs en français, que vous pouvez continuer à visiter pour les sorties passées: http://huberaime.wordpress.com/ et http://tabbychat.wordpress.com/ . Souvent, un lieu décrit ici a déjà été montré ailleurs dans ce blog, ou le sera plus tard: utilisez donc aussi le moteur de recherche interne et explorez les Archives, à droite de chaque page. Le texte anglais n’est pas forcément une traduction directe depuis le français. Si vous voulez faire des sorties avec nous ou simplement demander des renseignements ou partager des impressions, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à m’écrire ici: huberaime@hotmail.fr , car nous aussi avons besoin d’encouragements et de retours critiques sur notre travail, pour ne pas avoir l’impression de publier dans le vide, et pour faire mieux ensuite. Si vous voulez gratuitement des photos “entières” et non filigranées, adressez-moi une demande motivée. Nous pouvons aussi nous déplacer pour réaliser bénévolement de petits reportages sur demande. Lisez également mon livre bilingue et illustré: MON GRAND VOYAGE, ETHIOPIE 1976-78: 20 Mois à travers 10 Pays, mis gratuitement en ligne ici: http://huberttabutiaux.wordpress.com/2011/04/16/introduction/ . Si vous aimez mon travail, partagez les liens avec vos contacts. Je suis ouvert à toute proposition concernant une publication sur papier. J’aimerais également trouver des personnes pour dialoguer en anglais, oralement ou par écrit.   

Comme j’ai décidé de voyager davantage et plus loin, ce blog pourra décrire dorénavant des pays ou régions autres que la Provence.

This blog is now bilingual. If you have enjoyed this article, you can visit my first two blogs: http://huberaime.wordpress.com/ and http://tabbychat.wordpress.com/ If you don’t read French, have a look anyway at the numerous photos. Often, a place described here has already been shown in this blog, or will be later: so look also at the Archives, on the right of each page, and use the internal search engine, at the top. If you recognize yourself on my photos and wish to receive free watermarkless pictures, or if you want to do an outing or a hike with us, or merely to share impressions or feelings, don’t hesitate to drop me a line. Indeed, I need critical feedback from you about my work, in order not to have the feeling of speaking to the walls, and to do better afterwards. I‘d also like you to read my bilingual illustrated book: MY GREAT TRIP, ETHIOPIA 1976-78: 20 Months across 10 Countries, published here: http://huberttabutiaux.wordpress.com/2011/04/16/introduction/ Please write me there, in English or in French: huberaime@hotmail.fr . If you like my work, share the links with your contacts. I’m open to any idea about a publication on paper. I would also like to find people with whom to communicate in spoken or written English.

Since I’ve decided to travel more, and farther, this blog may from now on describe other countries or regions, besides Provence.

La première partie de ce compte-rendu est ICI.

The first part of this account is HERE.

Mes impressions après les trois premiers jours de ce circuit à la découverte du Far West sont mitigées: je contemple des sites splendides par un très beau temps, ce qui me prépare une magnifique série de souvenirs photographiques. Mais les conditions du voyage sont  pour moi franchement désagréables et je vous déconseille vraiment cette formule: groupe de cinquante – rien que la descente du car est fastidieuse car les bus américains n’ont qu’une porte pour les passagers, à l’avant – et files d’attente partout. On retrouve les mêmes cars à chaque arrêt et les chauffeurs font même parfois la course entre eux pour arriver en premier à la prochaine halte. Les queues, particulièrement désagréables aux restaurants, nous font de plus perdre un temps précieux, pris sur les visites, parfois un peu bâclées. La longueur des étapes (4400 km de car en tout) n’arrange rien et nous arrivons souvent fort tard à l’hôtel, dont nous n’avons pas le temps de profiter pleinement des équipements, pourtant généralement de bon niveau. Pour couronner le tout, je n’aime guère ce groupe, formé surtout de sous-groupes déjà constitués, et je suis le seul participant “en solo”.

My feelings after the first three days of this tour across the Far West are mingled: I admire beautiful sites with gorgeous weather, which promises a fine series of photos. But the conditions of the trip are for me very unpleasant and I really advise you against this system: a fifty-strong group – just to get off the coach is tedious for the American buses have an only door for passengers, at the front – and waiting files everywhere. One finds the same coaches at each stop and the drivers even sometimes race to arrive first at the next stopping place. Queues, particularly unpleasant at restaurants, are moreover a waste of time, shortening the visits, sometimes a little bungled. The length of the stages (4,400 km by coach altogether) also consumes time and we often arrive very late at the hotel, whose facilities, albeit usually of a good level, we don’t have the time to make the most of. To crown it all, I hardly like the group, mainly made up of already-constituted small groups, and I’m the only member doing it on my own.

cv-USA Utah Red Canyon 11.09.2016a

Depuis Kanab, dans l’Utah, nous faisons un bref arrêt matinal au Red Canyon (ci-dessus), en chemin pour Bryce Canyon (ci-dessous). 

From Kanab, in Utah, we make a short morning break at Red Canyon (above), on our way to Bryce Canyon (below). 

da-USA Utah Bryce Canyon 11.09.2016a 

Les magnifiques formations de Bryce Canyon me rappellent des sites de chez moi dans le Vaucluse, en France, mais en plus grand ici. Le temps de visite est court et je dois me contenter d’une promenade au bord de l’à-pic.

The beautiful Bryce Canyon formations remind me of some landscapes back home in Vaucluse, France, but they are larger here. We don’t stay very long on the site and I have to be content with a walk along the rim.

dc-USA Utah Bryce Canyon 11.09.2016a 

dl-USA Nevada Las Vegas 11.09.2016a

  Nous atteignons maintenant la destination finale du jour: Las Vegas, dans le Nevada.

We now reach our final destination of the day: Las Vegas, in Nevada.

ds-USA Nevada Las Vegas 11.09.2016a

  Cité du plaisir et de la liberté pour les uns, lieu de perdition pour les autres, Las Vegas ne peut laisser indifférent: une promenade au sein des hôtels-casinos – dont l’entrée est gratuite – est un tourbillon exubérant, dans un grand concours de couleurs, de démesure, d’extravagance, et de goût on ne peut plus kitsch.  

A city of pleasure and freedom for some people, a den of vice for others, Las Vegas can’t leave you indifferent: a walk among the hotels & casinos – their access is free of charge – is an exuberant whirl, in a great wealth of colours, immoderation and very kitsch extravagance.

dw-USA Nevada Las Vegas Venetian 11.09.2016a 

dy-USA Nevada Las Vegas Venetian 11.09.2016a

  Comme tout le reste ici, ces ciels sont faux: en réalité il fait nuit noire.

Like everything else here, these skies are false: in reality, it’s pitch dark.

ec-USA Nevada Las Vegas Caesars Palace 11.09.2016a 

eg-USA Nevada Las Vegas Paris 11.09.2016a

On voyage vite dans l’espace et dans le temps, à Las Vegas: Venise, les Romains, Paris, New York… 

One travels fast in space and time in Vegas: Venice, the Romans, Paris, New York…

ei-USA Nevada Las Vegas New York 12.09.2016a

  Tous les hôtels ou presque, au Nevada, sont aussi des casinos. Même les supermarchés ont une rangée de machines à sous où l’on peut jouer, avec son chariot. En soirée à l’hôtel à Las Vegas, j’observe les tables de jeu (la roulette me fascine un peu) et les bandits manchots. Les joueurs ont des visages fermés et ne semblent guère prendre un réel plaisir à leur passion. Je prends une bière au bar mais bien entendu je ne joue pas.

Nearly all hotels, in Nevada, are also casinos. Even supermarkets have a row of slot machines where you can play, with your trolley. At night at the hotel in Vegas, at their machines or tables (the roulette fascinates me a bit), I watch the players. Their faces are tight and they don’t seem to really enjoy their passion. I have a beer at the bar but that’s all for I’m no gambler.

ep-USA Californie Vallée de la Mort Zabriskie Point 12.09.2016a

Le lendemain matin, nous prenons la route pour la Vallée de la Mort, en Californie. Cette dépression mérite son nom peu engageant car plus d’un imprudent ou d’un malchanceux n’a pu finir la traversée de ses espaces désolés et torrides. Ci-dessus, la vue depuis Zabriskie Point, et ci-dessous, l’oasis de Furnace Creek, située au-dessous du niveau de la mer, où nous déjeunons. Les quarante minutes de queue par plus de quarante degrés – avec brumisateurs et à l’ombre tout de même – pour entrer dans la salle de restaurant bondée resteront l’un de mes mauvais souvenirs du voyage.

The following morning, we set off on our way to Death Valley, in California. This depression deserves its little-engaging name for more than one careless or unlucky traveller couldn’t finish the crossing of its desolate torrid expanses. Above, the view from Zabriskie Point, and below, Furnace Creek oasis, situated below sea level, where we have lunch. The forty-minute queue in the searing heat – with a misting system and in the shade all the same – before entering the crowded dining room will remain one of my bad memories of the trip.

es-USA Californie Vallée de la Mort Furnace Creek 12.09.2016a 

ex-USA Californie Vallée de la Mort 12.09.2016a

  Un autre aspect de la Vallée de la Mort.

Another view of Death Valley.

ez-USA Californie Camions Route de Bakersfield 12.09.2016a

  Nous quittons le chaudron et faisons un arrêt peu avant notre étape de Bakersfield, à l’extrémité sud de la vallée centrale californienne. Les camions américains sont plus pittoresques, à mon avis, que leurs homologues européens.

We leave the cauldron and take a short break a little before our evening stage in Bakersfield, at the south tip of the Californian central valley. To my mind, American trucks are more picturesque than their European counterparts.

fa-USA Drapeau 13.09.2016a

  Arrêt matinal le lendemain sur une aire d’autoroute (ci-dessus).

During a morning break next day on a motorway rest area (above).

fc-USA Californie Yosemite Valley Tunnel View 13.09.2016a

  Nous visitons le parc national de Yosemite, dans la Sierra Nevada, avec ses magnifiques pics, dômes et falaises de granit gris clair. Nous pique-niquons au bord de l’eau. Les cascades sont malheureusement à sec en cette saison.

We visit Yosemite National Park, in the Sierra Nevada, with its beautiful peaks, domes and cliffs of pale grey granite. We have a picnic by a river. Waterfalls are unfortunately dry in this season.

fg-USA Californie Yosemite Valley 13.09.2016a

Dans le parc de Yosemite (prononcer yomiti), la ventilation et la climatisation du car tombent en panne. Nous ouvrons partiellement les deux trappes de toit, ce qui, dans ce parcours montagnard, suffit à maintenir l’atmosphère respirable.

In Yosemite Park, the ventilation and air-conditioning in the coach break down. We partially open the two roof hatches, which, following this mountain route, is enough to keep the atmosphere breathable.

fo-USA Californie Saloon Route de Modesto 13.09.2016a

Plus loin, sur la route de Modesto, nous faisons halte dans un authentique saloon du Far West où aucun autre car n’est arrêté. Mais nous sommes cinquante touristes tout de même à envahir les lieux. Je m’offre une pinte de bière Budweiser pour 2$.

Further, on our way to Modesto, we stop at a genuine Far West saloon where no other coach has parked. But there are fifty of us all the same, invading the premises. I have a pint of Budweiser beer for 2$.

fp-USA Californie Don Pedro Reservoir 13.09.2016a

A basse altitude, l’atmosphère du car non ventilé devient étouffante. De plus, je suis aujourd’hui tout au fond du bus, au milieu d’un sous-groupe bruyant et pour tout dire commun. J’ai les pieds qui cuisent au jus et je n’ai qu’une envie, me déchausser, mais je ne le fais pas, vous devinez pourquoi. Je profite tout de même sans désemparer de l’occasion, par la vitre, pour photographier au soleil couchant le lac réservoir Don Pedro (ci-dessus). Après un temps interminable, nous arrivons au restaurant, bondé comme d’habitude. Après le dîner, nous attendons un autre car avec un nouveau chauffeur qui nous conduira comme un fou à l’hôtel, où nous arriverons très tardivement. J’espère au moins que la journée phare à San Francisco ne va pas pâtir de nos soucis d’autocar.

At a low altitude, the atmosphere without ventilation in the coach becomes stifling. Moreover, I’m sitting to-day in the back row of the bus, in the middle of a small group, noisy and pretty common. My feet are just simmering and I very much would like to take off my shoes, but I don’t, you guess why. I make anyway the most of the opportunity to photograph, through the pane, Don Pedro Reservoir at sunset (above). After an endless time, we arrive at the restaurant, crowded as usual. After the dinner, we wait for another coach with a new driver who will take us at breakneck speed to the hotel, where we will arrive very late. At least I hope the long-awaited dream day in San Francisco will not suffer because of our coach problems.

SUITE ICI                              CONTINUATION HERE

Posted in Etats-Unis | Tagged , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments

The American West (September 2016) Part 1/3

L’Ouest américain (septembre 2016) Partie 1/3

Maintenant, ce blog est bilingue et prend la suite de mes deux blogs en français, que vous pouvez continuer à visiter pour les sorties passées: http://huberaime.wordpress.com/ et http://tabbychat.wordpress.com/ . Souvent, un lieu décrit ici a déjà été montré ailleurs dans ce blog, ou le sera plus tard: utilisez donc aussi le moteur de recherche interne et explorez les Archives, à droite de chaque page. Le texte anglais n’est pas forcément une traduction directe depuis le français. Si vous voulez faire des sorties avec nous ou simplement demander des renseignements ou partager des impressions, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à m’écrire ici: huberaime@hotmail.fr , car nous aussi avons besoin d’encouragements et de retours critiques sur notre travail, pour ne pas avoir l’impression de publier dans le vide, et pour faire mieux ensuite. Si vous voulez gratuitement des photos “entières” et non filigranées, adressez-moi une demande motivée. Nous pouvons aussi nous déplacer pour réaliser bénévolement de petits reportages sur demande. Lisez également mon livre bilingue et illustré: MON GRAND VOYAGE, ETHIOPIE 1976-78: 20 Mois à travers 10 Pays, mis gratuitement en ligne ici: http://huberttabutiaux.wordpress.com/2011/04/16/introduction/ . Si vous aimez mon travail, partagez les liens avec vos contacts. Je suis ouvert à toute proposition concernant une publication sur papier. J’aimerais également trouver des personnes pour dialoguer en anglais, oralement ou par écrit.   

Comme j’ai décidé de voyager davantage et plus loin, ce blog pourra décrire dorénavant des pays ou régions autres que la Provence.

This blog is now bilingual. If you have enjoyed this article, you can visit my first two blogs: http://huberaime.wordpress.com/ and http://tabbychat.wordpress.com/ If you don’t read French, have a look anyway at the numerous photos. Often, a place described here has already been shown in this blog, or will be later: so look also at the Archives, on the right of each page, and use the internal search engine, at the top. If you recognize yourself on my photos and wish to receive free watermarkless pictures, or if you want to do an outing or a hike with us, or merely to share impressions or feelings, don’t hesitate to drop me a line. Indeed, I need critical feedback from you about my work, in order not to have the feeling of speaking to the walls, and to do better afterwards. I‘d also like you to read my bilingual illustrated book: MY GREAT TRIP, ETHIOPIA 1976-78: 20 Months across 10 Countries, published here: http://huberttabutiaux.wordpress.com/2011/04/16/introduction/ Please write me there, in English or in French: huberaime@hotmail.fr . If you like my work, share the links with your contacts. I’m open to any idea about a publication on paper. I would also like to find people with whom to communicate in spoken or written English.

Since I’ve decided to travel more, and farther, this blog may from now on describe other countries or regions, besides Provence.

  Mon neuvième voyage de 2016 sera le point culminant de l’année: je réalise mon rêve de visiter l’Ouest américain. J’ai opté cette fois pour un voyage organisé Voyamar, que je fais en solo. Depuis Avignon, il est facile de rallier l’aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle grâce au TGV direct. Le vol étant matinal, je dois prendre une chambre d’hôtel à Roissy, puis je m’envole sans problème pour Los Angeles avec Air Tahiti Nui, qui assure une liaison directe et sans escale. Après un vol de près de douze heures, j’atterris en Californie – où le décalage horaire avec la France est de neuf heures – en début d’après-midi du même jour. Comme avant-goût des files d’attente qui seront mon lot tout au long de ce voyage, il me faudra plusieurs heures de patience avant d’arriver à ma chambre d’hôtel, entre la queue à la douane, la constitution du groupe de cinquante, et l’allure de limace de l’autocar sur les autoroutes engorgées de Los Angeles.

My ninth trip in 2016 will be the greatest moment of the year: my dream of visiting the American West is becoming a reality. This time, I chose an organized Voyamar trip, which I’ll take by myself. From Avignon, it’s easy to reach Roissy-Charles-de-Gaulle airport near Paris through the high speed train, without changing. Since it’s a morning flight, I have to sleep in a hotel in Roissy before flying without a hitch to Los Angeles with Air Tahiti Nui, which operates a non-stop link. After a nearly twelve-hour flight, I land in California – where the time difference with France is nine hours – in the early afternoon of the same day. As a foretaste of the queues which will be my fate all along the trip, I’ll have to wait for hours before getting to my hotel room, from the waiting line at the customs, then the forming of the fifty-people group, to the sluggish pace of the coach on the half-obstructed Los Angeles motorways.  

ac-USA Californie Los Angeles 08.09.2016a

La chambre d’hôtel à Norwalk est confortable et très grande. Je fais bien de me présenter au petit-déjeuner peu après six heures car une longue file d’attente se forme bientôt. Nous commençons ensuite le circuit en autocar par une visite sommaire de Los Angeles. Ci-dessus, le Hollywood Sign, et ci-dessous, le Walk of Fame. Les 65 clichés que j’ai sélectionnés pour les trois parties de ce compte-rendu ne sont qu’un aperçu d’une moisson photographique beaucoup plus ample.

The hotel room in Norwalk is comfortable and very large. It was no bad idea of me to arrive a little after 6 am for the breakfast for soon after that a long queue forms. We then start the coach tour with a quick visit of Los Angeles. Above, the Hollywood Sign, and below, the Walk of Fame. The 65 snapshots I have selected for the three parts of this account are but a small part of a much larger wealth.

ad-USA Californie Los Angeles Walk of Fame 08.09.2016a 

ah-USA Californie Los Angeles Walt Disney Concert Hall 08.09.2016a

  Le Walt Disney Concert Hall se trouve à deux pas de l’Hôtel de Ville de Los Angeles.

The Walt Disney Concert Hall is very close to Los Angeles City Hall.

aj-USA Californie Bagdad Café 08.09.2016a 

  Nous roulons ensuite vers l’est et faisons un arrêt au Bagdad Café (ci-dessus), dans le désert de Mojave (ci-dessous).

We then run eastwards and make a stop at the Bagdad Café (above), in the Mojave Desert (below).

al-USA Californie Désert de Mojave 08.09.2016a 

an-USA Nevada Laughlin 08.09.2016a

  Nous entrons dans l’Etat du Nevada, et passons la nuit à Laughlin, à l’hôtel-casino ci-dessus. Il fait extrêmement chaud ici à basse altitude, au bord du fleuve Colorado.

We enter the State of Nevada, and spend the night in Laughlin, at this hotel & casino (above). It’s extremely hot here at a low altitude, by the river Colorado.

as-USA Arizona Seligman 09.09.2016a

  Le lendemain matin, nous faisons halte à Seligman, petit village de l’Arizona, sur la mythique route 66. Les touristes, surtout français, pullulent comme des sauterelles en ce lieu certes typique, mais tout de même assez kitsch. Je constate ici comme plus loin que les Américains sont souvent généreux: on nous propose par exemple du café gratuit et l’accès aux toilettes sans obligation d’achat dans certains magasins de souvenirs.

The following morning, we take a break in Seligman, a small village in Arizona, on the mythical Route 66. Tourists, mostly French, swarm like grasshoppers in this place indeed typical but all the same rather kitsch. I notice here like further that Americans are often generous: in some souvenir shops, we are for example offered free coffee and the access to the restrooms without having to buy anything.  

av-USA Arizona Flore sauvage 09.09.2016a

Je n’ai pu identifier cette fleur de l’Arizona, sur la route du Grand Canyon. Quelqu’un peut-il aider?

I could’t put a name on this Arizona flower, on the way to the Grand Canyon. Can anybody help?

az-USA Arizona Grand Canyon du Colorado 09.09.2016a

Les images du Grand Canyon du Colorado sont plus parlantes que les mots. A la place du survol en avion proposé, très cher (185$), je fais une petite randonnée de trois heures le long de l’à-pic.

The pictures of the Grand Canyon of the Colorado river speak better than words. Instead of the very expensive (185$) available flight above the site, I make the most of a three-hour walk along the edge.

ba-USA Arizona Grand Canyon du Colorado 09.09.2016a

bi-USA Arizona Grand Canyon Historic Village South Rim 09.09.2016a

Cet écureuil américain, beaucoup plus grand que son cousin européen, a bien voulu poser au Village Historique, sur le bord sud de la gigantesque entaille.

This American squirrel, much larger than its European cousin, let me photograph it at the Historical Village, on the south rim of the huge gash.

bn-USA Route de Monument Valley 10.09.2016a

Nous faisons étape à Flagstaff, où il fait beaucoup plus frais qu’à Laughlin. Notre guide Michael nous fait lever à 5h 15, pour commencer la journée par une demi-heure de queue dehors dans le froid matinal, pour un piètre petit-déjeuner pris par terre faute de place aux tables. Ci-dessus, nous approchons de Monument Valley, à la limite de l’Arizona et de l’Utah.

The day’s stage is at Flagstaff, where it’s much colder than in Laughlin. Michael, our guide, makes us get up at 5. 15, to start the day with a thirty-minute wait, queueing up outside in the morning chill, for a shabby breakfast eaten on the floor for lack of vacant seats. Above, we get close to Monument Valley, at the boundary of Arizona and Utah.

bs-USA Arizona-Utah Monument Valley 10.09.2016a

Monument Valley est pour moi le clou de ce voyage, catégorie sites naturels. Ce haut lieu fait partie de la réserve indienne des Navajos. Dans des véhicules tout terrain conduits par des Indiens, nous effectuons un parcours au travers du site désertique. Je sens les secousses de la piste, la chaleur du soleil, la poussière, et je vois le grandiose panorama défiler devant moi. Tourisme de masse, certes. L’époque des pionniers de l’Ouest est bien finie et ces Indiens font presque du travail à la chaîne. Mais quoi qu’il en soit j’y suis, et ce moment restera inoubliable. Après avoir fait la queue comme d’habitude pour un piètre déjeuner “navajo” à l’ombre d’une falaise – éviter à tout prix de tester les toilettes du lieu – nous remontons dans les 4×4 pour finir le petit itinéraire et retrouver l’autocar.

Monument Valley is for me the star turn of this trip, at least among natural sites. This high place is a part of the Navajo Indian reservation. In 4WD vehicles driven by Indians, we take a small ride across the barren landscape. I can feel the jolts of the track, the heat of the sun, the dust, and I can see the imposing scenery pass by. Mass tourism, indeed. Pioneers’ time in the West is over, for sure, and the job of these Indians is almost mere assembly line work. But anyway I’m here and this moment will remain unforgettable. After queueing up as usual for a poor ‘Navajo lunch’ in the shade of a cliff – please avoid testing the ‘restrooms’ of the place – we go back to the cars to finish the short ride and reach the coach parking lot.

bx-USA Arizona-Utah Monument Valley 10.09.2016a

ce-USA Arizona-Utah Monument Valley 10.09.2016a

ci-USA Arizona-Utah Monument Valley 10.09.2016a

cm-USA Arizona-Utah Monument Valley 10.09.2016a

cn-USA Arizona Glen Canyon Dam Lac Powell 10.09.2016a

La construction du barrage du Glen Canyon a créé le lac Powell. Je n’opte pas pour le survol du lac en avion car cette excursion est très chère (185$). A la place, je fais une promenade qui ménage de belles vues sur l’ouvrage d’art.

The building of Glen Canyon Dam created Lake Powell. I won’t fly on a plane above the lake for this optional excursion is very expensive (185$). I have a walk instead along the dam, which displays fine views of the impressive structure.

cs-USA Utah Dîner à Kanab 10.09.2016a

Le soir, nous arrivons à Kanab dans l’Utah. Ce village moderne, aéré et très bien tenu, cultive avec amour les traditions du Far West. On nous offre un dîner ambiance cow-boy, mais la cohue de touristes entache l’authenticité de la soirée.

At night, we arrive at Kanab in Utah. This modern village, well spaced out and clean, lovingly cultivates Far West traditions. We are offered a ‘cow boy-atmosphere’ dinner, but the throng of tourists spoils the authenticity of the evening.

SUITE ICI                              CONTINUATION HERE

Posted in Etats-Unis | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments

Santiago de Compostela (August 2016)

Saint-Jacques-de-Compostelle (août 2016)

Maintenant, ce blog est bilingue et prend la suite de mes deux blogs en français, que vous pouvez continuer à visiter pour les sorties passées: http://huberaime.wordpress.com/ et http://tabbychat.wordpress.com/ . Souvent, un lieu décrit ici a déjà été montré ailleurs dans ce blog, ou le sera plus tard: utilisez donc aussi le moteur de recherche interne et explorez les Archives, à droite de chaque page. Le texte anglais n’est pas forcément une traduction directe depuis le français. Si vous voulez faire des sorties avec nous ou simplement demander des renseignements ou partager des impressions, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à m’écrire ici: huberaime@hotmail.fr , car nous aussi avons besoin d’encouragements et de retours critiques sur notre travail, pour ne pas avoir l’impression de publier dans le vide, et pour faire mieux ensuite. Si vous voulez gratuitement des photos “entières” et non filigranées, adressez-moi une demande motivée. Nous pouvons aussi nous déplacer pour réaliser bénévolement de petits reportages sur demande. Lisez également mon livre bilingue et illustré: MON GRAND VOYAGE, ETHIOPIE 1976-78: 20 Mois à travers 10 Pays, mis gratuitement en ligne ici: http://huberttabutiaux.wordpress.com/2011/04/16/introduction/ . Si vous aimez mon travail, partagez les liens avec vos contacts. Je suis ouvert à toute proposition concernant une publication sur papier. J’aimerais également trouver des personnes pour dialoguer en anglais, oralement ou par écrit.   

Comme j’ai décidé de voyager davantage et plus loin, ce blog pourra décrire dorénavant des pays ou régions autres que la Provence.

This blog is now bilingual. If you have enjoyed this article, you can visit my first two blogs: http://huberaime.wordpress.com/ and http://tabbychat.wordpress.com/ If you don’t read French, have a look anyway at the numerous photos. Often, a place described here has already been shown in this blog, or will be later: so look also at the Archives, on the right of each page, and use the internal search engine, at the top. If you recognize yourself on my photos and wish to receive free watermarkless pictures, or if you want to do an outing or a hike with us, or merely to share impressions or feelings, don’t hesitate to drop me a line. Indeed, I need critical feedback from you about my work, in order not to have the feeling of speaking to the walls, and to do better afterwards. I‘d also like you to read my bilingual illustrated book: MY GREAT TRIP, ETHIOPIA 1976-78: 20 Months across 10 Countries, published here: http://huberttabutiaux.wordpress.com/2011/04/16/introduction/ Please write me there, in English or in French: huberaime@hotmail.fr . If you like my work, share the links with your contacts. I’m open to any idea about a publication on paper. I would also like to find people with whom to communicate in spoken or written English.

Since I’ve decided to travel more, and farther, this blog may from now on describe other countries or regions, besides Provence.

A l’extrémité nord-ouest de l’Espagne, au coeur de la Galice, Saint-Jacques-de-Compostelle attire les foules depuis un millénaire. Sur les traces de millions de prédécesseurs, je vais découvrir la ville de granit. Ce n’est pas un pèlerinage que j’entreprends mais un bref voyage de découverte spirituelle, culturelle et touristique. Je fais à nouveau confiance à la compagnie d’autocars Eurolines, qui relie Avignon à Compostelle en 24 heures dans chaque sens.

In the north-west corner of Spain, in the very heart of Galicia, Santiago de Compostela has attracted crowds for a millennium. In the tracks of millions of predecessors, I’m going to have a view of the granite city. I’m not undertaking a pilgrimage but a short spiritual cultural tourist trip. I’m again trusting the coach company Eurolines, which links Avignon to Compostela in nearly 24 hours each direction. 

1-St.Jacques-de-Compostelle 'Praza do Obradoiro' 23.08.2016a

Le changement d’autocar à Bilbao s’effectue simplement et rapidement et nous suivons souvent la côte cantabrique. Arrivé à destination, je rejoins mon hôtel puis je profite du beau temps de l’après-midi pour parcourir la petite cité. Ci-dessus, la place de l’Obradoiro, vaste rectangle bordé de belles constructions, constitue le digne parvis de la cathédrale. Celle-ci bénéficie d’un grand programme de travaux de restauration. 

Changing coaches in Bilbao was easy and fast and we often followed the Cantabrian coast. Arrived at my destination, I walk to my hotel then I make the most of the afternoon’s fair weather to scour the small city. Above, Obradoiro Square, a vast rectangle lined with fine buildings, constitutes an esplanade worthy of the cathedral, which is currently being restored.

2-St.Jacques-de-Compostelle Place de la Quintana 24.08.2016a

Place de la Quintana, à l’est de la cathédrale (ci-dessus).

Quintana Square, east of the cathedral (above).

ab-St.Jacques-de-Compostelle Cathédrale Face sud 25.08.2016aag-St.Jacques-de-Compostelle Cathédrale 24.08.2016a

Au portail sud du grand sanctuaire. Cliquer sur les petites images pour les agrandir.

In front of the south gate of the great sanctuary. Click the small pictures to enlarge them.

al-St.Jacques-de-Compostelle Cathédrale 23.08.2016a

  L’intérieur du vaste édifice roman frappe par ses proportions majestueuses. Sous la tour-lanterne, un très grand encensoir, le botafumeiro, est suspendu en permanence et est balancé dans le transept aux grandes occasions, grâce à une corde, presque jusqu’aux voûtes.

The inside of the vast Romanesque building strikes the visitor from its majestic proportions. Under the dome of the crossing, a very large thurible, the botafumeiro, permanently hangs and is swung across the transept for special occasions, through a rope, almost to the vaults.

at-St.Jacques-de-Compostelle Cloître Cathédrale 24.08.2016a

Le cloître de la cathédrale se visite avec le musée.

The cathedral cloister can be visited with the museum ticket.

at1-St.Jacques-de-Compostelle 'Praza do Obradoiro' 24.08.2016a 

 La place de l’Obradoiro est limitée au nord par l’Hôpital des Rois Catholiques, transformé en hôtel (ci-dessous)…

Obradoiro Square is limited to the north by the Catholic Monarchs’ Hospital, now used as a hotel (below)…

be-St.Jacques-de-Compostelle Hôpital des Rois Catholiques 23.08.2016a

bk-St.Jacques-de-Compostelle Hôtel de Ville 23.08.2016a

… et à l’ouest par le noble édifice occupé par l’Hôtel de Ville.

… and to the west by the stately building occupied by the City hall.

bk1-St.Jacques-de-Compostelle 24.08.2016a

Ce repas copieux servi en terrasse m’est revenu à 5,50€.

This copious meal served outside cost me € 5.50.

bo1-St.Jacques-de-Compostelle 23.08.2016a

La Galice, pays celtique, fait penser à notre Bretagne. Il y fait bien sûr un peu plus chaud mais le ciel, changeant et vaporeux, est caractéristique du climat océanique. Les traditions sont ici vivaces mais la langue celtique galicienne a disparu.

Galicia, a Celtic country, calls our Brittany to mind. Of course it’s a bit warmer but the sky, changeable and hazy, is characteristic of the oceanic climate. Traditions here are steadfast but the Celtic Galician language has vanished.

bo2-St.Jacques-de-Compostelle 23.08.2016a

bo-St.Jacques-de-Compostelle Monastère San Martin Pinario 23.08.2016a

L’art religieux est bien entendu omniprésent dans ce haut lieu de pèlerinage.

Religious art is of course omnipresent in this high place of pilgrimage.

br-St.Jacques-de-Compostelle Parroquial de San Fructuoso 24.08.2016a

bt-St.Jacques-de-Compostelle Paseo de la Herradura Vue 23.08.2016a

Au sud-ouest de la cathédrale, le Parque da Alameda, planté d’eucalyptus, ménage d’agréables promenades et une jolie vue sur le centre-ville. 

South-west of the cathedral, the Parque da Alameda, planted with eucalyptuses, allows pleasant strolls and displays a pretty view of the city centre.

cc-St.Jacques-de-Compostelle 24.08.2016a

Les ruelles et places pittoresques présentent une belle unité de construction.

The picturesque alleys and squares present a fine unity of construction.

cg-St.Jacques-de-Compostelle 24.08.2016a

cj-St.Jacques-de-Compostelle Collégiale Sta.Maria del Sar 24.08.2016a

A moins d’un kilomètre au sud-est du centre, je visite la collégiale Santa-Maria-del-Sar.

Less than a kilometre south-east of the town centre, I visit the Collegiate Church of Santa-Maria-del-Sar.

ck-St.Jacques-de-Compostelle 'Cidade da Cultura de Galicia' 24.08.2016a

Plus loin dans la même direction, la Cité de la Culture de Galice présente son étrange profil.

Further in the same direction, the Galician City of Culture shows its strange outline.

cr-St.Jacques-de-Compostelle 23.08.2016a

Les soirées d’été sont ici animées et prolongées. Par contre, les habitants ne sont pas souvent matinaux et avant 9 heures, on ne rencontre guère dans les rues que quelques touristes et pèlerins sac au dos. Le jour lui-même se lève très tard à l’extrémité ouest de l’Europe.

Summer evenings are here lively and lengthy. On the other hand, inhabitants are not often early risers and before 9 am, one hardly sees in the streets more than a few rucksack-carrying pilgrims and tourists. Even daybreak comes late at Europe’s west end.

ct-St.Jacques-de-Compostelle 24.08.2016a

Après 48 heures agréables passées dans la petite cité, je retrouve la Estación de Autobuses, située au nord-est. Nous passons plus au sud qu’à l’aller, par Orense et la Castille. Au Suco, grande station de changement d’autocars située sur une aire d’autoroute entre Palencia et Burgos, le transbordement est bien organisé et je retrouve Avignon le lendemain en fin de matinée.

After 48 pleasant hours spent in the small city, I reach again the Estación de Autobuses, located to the north-east. We go through Orense and Castile, more to the south than the outward journey. At Suco, a large connection coach station situated in a rest area between Palencia and Burgos, the change is well organized and in the late morning of the following day I see Avignon again.                    Huberaime

Posted in Espagne, Saint-Jacques-de-Compostelle | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment